GALLE Anne-Claire

doctorant

L'architecture de la folie en ville au XXème et XXIème siècles. L'institution Psychiatrique face à une aporie médicale et spatiale
Directeur(s) de thèse
D. Severo
Sujet de thèse

Formation

- Obtention du TPE-R recherche « L’architecture de la folie en ville. L’institution psychiatrique face à une aporie médicale et spatiale», ENSAM, Juin 2019, sous la direction de Muriel GIRARD.- Concours Algeco « Better Space/Better Health. Inventer de nouvelles escales santé et bien-être au coeur des villes.», 6ème édition, projet finaliste et publié « Se Metro-Eau-Vert» dans la revue «aé. Architecture Elémentaire», Algeco, Ed JOUVE SA, 2018. - Formation HMONP , ENSAM, en 2018. - Diplôme de Master Architecture mention recherche « Métropole Hospitalière. Monumenta Horspi-talis.» , ENSAM, Juin 2017 , Atelier Lab 43, sous la direction de Rémy MARCIANO et Marion SERRE.- Obtention du diplôme de Licence en Architecture, « Les Monuments de raison comme Instru-ments de guérison», ENSAM, 2014, sous la direction de Jean-Lucien BONILLO.- Réalisation de deux années de PACES de 2010 à 2012 à la Faculté de médecine La Timone à Marseille - 13005.- Obtention du Baccalauréat série Scientifique option Sciences de la Vie et de la Terre, Lycée Imma-culée Conception à Carpentras- 84200, 2009.

Thème de recherche

A travers l’histoire, l’architecture et le soin de la folie furent dans un premier temps pensés à travers l’enfermement, l’isolement et la sécurisation. Mais depuis la naissance du mouvement Aliéniste au XVIIIème siècle, puis plus tard la Circulaire du 15 mars 1960, psychiatrie et architecture se sont vues progressivement confrontées à un paradoxe : comment parvenir à associer, conjuguer à la fois fer-meture et ouverture, soin et déstigmatisation, protection et resociabilisation? Aujourd’hui, les lieux du soin de la folie en ville ont différentes formes et échelles de spatialisations : les hôpitaux psychiatriques, les hôpitaux généraux comportant un service de psychiatrie, les sec-teurs, les appartements thérapeutiques et le soin à domicile. La diversité de ces espaces du soin et de prise en charge est révélatrice du désir d’ouverture sur la vi(ll)e et du paradoxe qui se présente comme une « aporie » à la fois spatiale et médicale. Ainsi, ces observations nous ont amené à cette question : comment l’architecture des hôpitaux psychiatriques aux XXème et XXIème siècles, confrontée à ce paradoxe, est venue et vient réinterroger les institutions psychiatriques an-ciennes en façonnant de nouveaux dispositifs architecturaux, en phase avec l’évolution de la discipline psychiatrique et de la société?Il semblerait que dans les échanges entre les deux disciplines il existe en quelque sorte un « mé-diateur » jouant un rôle d’opérateur à la fois spatial et médical : l’analogie. En interrogeant par l’analyse ce concept apparaît la possibilité d’éclairer et d’interpréter l’évolution de l’architecture hospitalière psychiatrique en dialogue étroit avec l’approche et les théories médicales. La partie principale de cette analyse portera sur l’étude de quatre projets d’hôpitaux psychiatriques dans la région PACA, qui se révèle être un territoire particulièrement riche au regard du sujet, car théâtre de plusieurs expérimentations de premier plan en matière de projets hospitaliers psychiatriques : le centre hospitalier de Montperrin (1867), le centre hospitalier Edouard Toulouse (1954), le centre hos-pitalier Valvert (1975) et l’hôpital psychiatrique de la Conception (2007), chacun étant démonstratif de quatre périodes majeures dans l’histoire de la psychiatrie, de quatre formes architecturales re-marquables dans la prise en charge de la folie et de différentes formes d’analogies. Cette recherche aura comme hypothèse la capacité de l’analogie à constituer un outil d’analyse susceptible de contribuer à dépasser « l’aporie » et à transformer ce paradoxe en solutions architecturales. Cette recherche s’inscrit dans le cadre des enjeux et des réflexions actuelles sur les grandes questions de santé publique.

LABORATOIRE  EVCAU

ENSAPVS

3/15, quai Panhard et Levassor

75013 Paris

01 72 69 63 71

evcau@evcau.archi.fr

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER DE L'EVCAU

  • YouTube