F. Bellat

Editions Kuskovo Pole, Moscou

Минск: архитектуры 1917-1956. (Minsk, architectures 1917-1956). En russe.

Reanissance_italienne_et_architecture_du

Lors de la naissance de l’URSS, et du rattachement de la Biélorussie à l’Union soviétique, Minsk était une ville en plein développement. Sa nouvelle nature de capitale administrative d’une république soviétique donna dès 1922 un fort accélérateur à la modernisation de la cité. La construction au tournant des décennies 1920-1930 d’importants édifices administratifs modernes (la maison des Soviets), puis des équipements culturels (l'Opéra, l’académie des sciences…) permit à Minsk d’acquérir la dimension monumentale d’une vraie capitale. En parallèle, l’érection de nouvelles usines et de quartiers de logements garantirent un potentiel de développement économique ainsi que des conditions de vie plus modernes pour les habitants.
L’occupation nazie en 1941 et les durs combats pour la libération de la ville en 1944, anéantirent une partie de ces efforts, laissant un environnement urbain dévasté à 90 %. La reconstruction, entre 1945 et 1955 est typique de l’urbanisme stalinien, et fait intervenir aussi bien des architectes russes que biélorusses. Comme Kiev, Minsk constitue une porte d’accès idéale aux problématiques architecturales et urbanistiques en URSS. Minsk révélant également la réalité pratique de l’architecture sous l’ère stalinienne – aléas économiques, chantiers soumis à la pénurie réelle derrière l’économie dirigée, fragilité du destin des intervenants, capacité des architectes à intervenir sur les décisions du Parti, grande ambition symbolique des plans, réalisations atteignant malgré tout le degré de majesté tant espéré.