J. Schoevaert

Collection de l'École française de Rome, 537, 2018

Les boutiques d’Ostie L’économie urbaine au quotidien Ier s. av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C.

Reanissance_italienne_et_architecture_du

Située à l’embouchure du Tibre, à une vingtaine de kilomètres de Rome, la ville d’Ostie a d'abord joué un rôle secondaire dans l'approvisionnement de la capitale. Sous le Haut-Empire, alors que la population de Rome avoisine le million d'âmes, les empereurs Claude et Trajan font construire à Ostie un vaste complexe portuaire qui fait de la ville le principal port de Rome. La première partie est consacrée aux spécificités architecturales des boutiques d‘Ostie et à leurs évolutions qui semblent avoir été en grande partie induites par les mutations du rôle portuaire de la ville au Iie siècle et par l’essor démographique qu’elles ont suscité. La deuxième partie concerne la place occupée par les gens des boutiques et leurs activités dans l’économie d’Ostie où les métiers du port, de la mer et de la construction prédominent. À partir du milieu du IIIe siècle ap. J.-C., une recomposition de l’économie d’Ostie semble s’opérer autour d’enjeux plus locaux et régionaux. La dernière partie traite de la manière dont les boutiques ont contribué à structurer le territoire urbain. De l’artère marchande à l’arrière-cour d’immeuble, en passant par un questionnement sur l’existence de quartiers spécialisés et les stratégies de séduction des boutiquiers, il apparaît que les boutiques ont joué un rôle majeur dans l’émergence d’une nouvelle image urbaine.