Pratique architecturale et capacité arithmétique des architectes italiens de la Renaissance - Giulia Ceriani Sebregondi

15 mai 2019, 15h-16h

ENSAPVS, salle 511

À la Renaissance, en particulier en Italie, les mathématiques ont connu un développement important et l'arithmétique a été clarifiée et simplifiée en permettant sa diffusion, mais cette discipline est restée essentiellement méprisée par les élites aristocratiques et intellectuelles. Quel a été le rôle des architectes tout au long de ce profond changement ? Quelle était l'arithmétique qu'ils utilisaient habituellement dans le processus de conception ? Quand les chiffres indo-arabes et les fractions sont-ils devenus familiers dans le domaine de l'architecture ? Dans la bataille séculaire entre la géométrie et l'arithmétique, quel système a été utilisé dans quels cas professionnels ? Ces questions seront explorées en montrant comment trois grands architectes de l’époque, provenant de formations différentes, ont répondu à ce changement, à travers une analyse comparative de dessins architecturaux contenant nombres et calculs : Michelangelo Buonarroti (1475-1564), Baldassarre Peruzzi (1481-1536) et Antonio da Sangallo le Jeune (1484-1546).

SÉMINAIRE M2 ANTONIO BRUCCULERI MARILENA KOURNIATI ENSEIGNER L'ARCHITECTURE : MODELES

LABORATOIRE  EVCAU

ENSAPVS

3/15, quai Panhard et Levassor

75013 Paris

01 72 69 63 71

evcau@evcau.archi.fr

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER DE L'EVCAU

  • YouTube